Histoire

Histoire

A L’origine, une pomme…

13ème siècle

Début du 13ème siècle en Normandie, la culture des pommiers à cidre est encouragée par l’arrivée de nouvelles variétés en provenance de la Biscaye (pays basque espagnol).

16ème siècle

L’histoire de la pomme se confond bientôt avec celle du « cidre » qui devient une boisson commune en Normandie et détrône la cervoise. Apprécié des souverains français et du Clergé, le cidre devient un art de vivre.

1553

Gilles de Gouberville, gentilhomme du Cotentin, relate pour la première fois dans son journal la distillation du cidre en vue d’obtenir une eau-de-vie de bouche.

1606

Les distillateurs d’eau-de-vie de cidre de Normandie s’établissent en corporation.

1790

Création des départements de France. Le nom « Calvados » est entériné par l’Assemblée constituante et les eaux-de-vie normandes deviennent les eaux-de-vie du Calvados.

1942

Les producteurs de Calvados décident de revendiquer l’Appellation d’Origine Contrôlée afin de protéger leurs eaux-de-vie des réquisitions de stocks pendant la deuxième guerre mondiale. Un décret reconnait le Calvados du Pays d’Auge en Appellation d’Origine Contrôlée et les Calvados produits dans les autres zones en Appellation d’Origine Réglementée.

1966

Le Bureau National Interprofessionnel des Calvados et Eaux-de-vie de cidre et poiré est créé. Il établit la tenue des comptes d’âge et met en place une réflexion sur toutes les productions cidricoles. Il deviendra l’IDAC (Interprofession Des Appellations Cidricoles) en 2002.

1980

La production cidricole est relancée. La restructuration des vergers normands se fait également avec la plantation de vergers basses-tiges plus adaptés à l’agriculture moderne.

1984

L’Appellation d’Origine Réglementée Calvados devient Appellation d’Origine Contrôlée. Elle concerne dix dénominations géographiques dont le Domfrontais.

1997

Le Calvados Domfrontais est reconnu AOC.

Et aujourd’hui…

On compte environ 4000 producteurs de fruits à cidre destinés au Calvados et 350 transformateurs, négociants et coopératives.

Le Calvados séduit de nombreux pays par sa qualité, son authenticité et ses divers modes de consommation. Près de 6 millions de bouteilles de Calvados sont commercialisées chaque année dont plus de la moitié à l’export avec deux marchés principaux : l’Allemagne et la Belgique.